[Lecture de salle d’attente 3/5]

Braiseroc

Nous étions des peuples perdus et parce que nous étions égarés, nous nous entraînions les uns et les autres dans un gouffre sans fond.

Les parois étaient lisses et rien n’entravait notre déclin. Rien, sinon la brusque volonté de s’unir, après des centaines de cycles de guerre et de destruction. Celle d’aller à l’encontre d’un instinct fondé sur un postulat séculaire qui affirmait que nous étions voués à être des peuples ennemis.

L’idée qui germa alors dans le cœur de l’orc Grva’ avait traversé les doutes et les intuitions qui s’y opposaient jusqu’à être relayé par celui de la naine Xertet.

Les peuples nains et les peuples orcs avaient traversé le temps, perdus dans de sombres croyances, inconscients de leur propre volonté.

Ce temps est révolu. Braiseroc sera la première pierre d’un édifice grand et juste. La ville fondée sur les savoir-faire des deux peuples sera le symbole d’un nouvel objectif de concorde des peuples de la Contrée.

Tous sortiront du brouillard.

Tous rompront cet état de transe.

Nous remplirons les esprits de projets dans lesquels chacun pourra jouer un rôle.

Nous briserons l’ennui, chassant l’appel du tumulte.

Nains et Orcs fonderont une nouvelle civilisation face à l’égarement des peuples.

Préface de Braiseroc : l’œuvre des peuples, Co-écrit par un architecte nain et maître d’ouvrage orc dont les noms ne figurent pas sur l’ouvrage.

Auteur – Lancelot Sablon – Tous droits réservés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s